El Niño arrive lentement mais sûrement !

L’arrivée prévue d’El Niño fait actuellement beaucoup de bruit dans les médias, nous ne parlons pas ici de la presse locale qui s’intéresse plutôt à la politique mais la presse des pays ou on se soucie et donc planifie le bien être de ses citoyens. En effet, les recherches effectuées lors de l’épisode 1986-1987 ont démontré qu’El Niño avait une influence importante sur les températures et les précipitations mondiales. Six décades plus tôt, cette notion avait été proposée par Sir Gilbert Walker, après ses observations sur la bascule que constitue Enso, mais vite rejeté cependant par la communauté scientifique jusqu’à ce que l’impact global ait été prouvé….

el nino t

 Impacts d’El Niño sur les températures et la pluviométrie

june

APERÇU

Les températures de l’océan actuelles dans le Pacifique sont mélangées, comme principale caractéristique la persistance d’un réservoir d’eau chaude dans le golfe de l’Alaska, le Pacifique tropical Ouest, l’Extrême-Orient et un bassin d’eau plus fraiche dans le Centre-est du Pacifique. Un bassin d’eau chaude est également observé au large de la côte Est des États-Unis alors que le reste de l’océan  Atlantique est beaucoup plus frais.

Les anomalies de températures océaniques ce 10 mars

SST TODAY
Ce que nous appelons une onde de Kelvin se déplace vers l’Est, propulsé par des vents d’Ouest. Elle a pour effet de pousser une partie de l’eau chaude, qui s’est accumulée dans le Pacifique occidental au cours des multiples épisodes de La Niña (ou des épisodes négative ENSO) des 10 dernières années, vers l’Est et menace de devenir le premier véritable El Niño depuis 2009/10.

 

Analyse verticale des températures dans l’océan pacifique

anom

L’indice de l’Oscillation Australe (SOI)

Basé sur le travail de Sir Gilbert Walker, cet indice compare la pression normalisée sur Darwin et Tahiti. Les valeurs négatives (positives) sont associées à El Niño (La Niña). Quand Le SOI se déplace vers le bas, il est souvent un précurseur pour El Niño. Il a beaucoup oscillé ces derniers mois, en raison de l’Oscillation de Madden Julian (MJO).

SOI TODAY

                                 L’indice ENSO multivariée (MEI)

Les différents modèles ENSO, à la fois dynamiques et statistiques, montrent cette tendance au réchauffement pour la région du Pacifique tropical baptisée par convention Niño 3.4, où El Niño et La Niña États sont déterminés (170° W à 120° W).

                           Les prévisions (JJA – juin / juillet / août)

 MEI

                                            La région Niño 3.4

Sur ces images des différentes Niño, vous pouvez noter que l’onde de Kelvin commence à faire surface dans la zone Niño 4 grâce aux anomalies positives de températures (réchauffement) et réchauffement observée dans d’autres régions.

SST ANOMALI

Les ensembles du modèle Européen (ECMWF)  montrent un réchauffement, avec  un  assez  bon consensus entre les membres.

PLUME

Le modèle Européen montre pour Juin à Août les anomalies de température au niveau de l’océan, les anomalies de température et les anomalies de précipitations.

EC PROGRAM 1

 Anomalies des températures à 2 mètres au-dessus du sol

EC PROGRAM 2

                        Anomalies prévu au niveau des précipitations

        Notez le déficit entre 50 à 100 mm prévu sur les Caraïbes entre juillet et août.

EC PROGRAM 3

Le modèle japonais ( JAMSTEC) montre une évolution à peu près similaire.

JAMTEC

JAM2

Encore une fois, les modèles sont très pessimistes quant aux précipitations sur Haïti pour l’été.

JAM3L’épisode La Niña qui a prévalu en 2010/11 explique pourquoi il a été humide en Indonésie et sec et chaud en Argentine, au Centre-sud du Brésil. L’apparition d’El Niño apporterait précipitations nécessaires dans le Sud des États-Unis, et la sécheresse en Indonésie et en Australie. N’oubliez surtout pas que la saison cylonique est peu active sur l’atlantique lors des épisodes El Niño alors qu’elle active dans le pacifique et vice versa.

LA NINA

l’Oscillation Décennale du Pacifique phase négative (Le PDO), est une variation de l’anomalie de la surface de la température  du Pacifique de 40 à 50 ans avec 2 phases d’environs 20 à 30 ans contrairement à l’E.N.S.O. qui persiste pendant 6 à 18 mois environ. La P.D.O. est phénomène comparable au E.N.S.O. mais avec une amplitude bien plus grande et qui est caractérisée par une répartition des anomalies de la température de l’océan en « fer à cheval », alors que l’E.N.S.O. est une répercussion tout le long du Pacifique entre les tropiques. Le PDO, dans ses phases positives (chaudes) favorise El Niño alors que ses froides sont plus favorable aux épisodes chauds, est entré depuis 2007 dans sa  phase froide ce qui rend les El Niño faibles, moins fréquents et de plus courte durée.

Fréquence et durée d’El Niño et La Niña durant les phases  froides et chaudes du PDO.

ENSO DURATIONCela signifie aussi généralement que le réservoir chaud du pacifique Ouest, au cours d’un El Niño, gravite vers le Pacifique central, plus près de la ligne internationale de la date, et loin de l’Amérique du Sud. Ce type d’El Niño baptisé « El Niño « Modoki » apparaît généralement  lors des épisodes d’El Niño prenant naissance durant la phase négative du PDO, comme on le voit ci-dessous.

Temperatures et précipitations lors des épisodes MODOKI avec un réservoir d’eau au chaude dans le pacifique Nord-est

Screen_shot_2014_03_10_at_3_58_12_PM

Plus précisément sur Haïti voilà ce que prévoit le CFSv2 pour les mois d’avril, mai et juin…

cfsv2 haiti

Pas très mouillé vous en conviendrez. Je crois que tout le monde est maintenant avertit. Planifiez bien vos activités surtout ce qui sont dans le domaine agricole.

Quid de la Saison cyclonique 2014 ?

Haïti est généralement protégé lors des intenses épisodes d’Enso mais pas toujours lors des événements faibles à modéré comme en 1963 avec Flora (modéré), Ernesto 2006 (faible), Jeanne 2004 (faible) ou encore lors des « MODIKI » comme ce fut le cas, en 1987 avec Emily un cyclone majeur qui a dévasté la péninsule de Barahona avant d’atterrir sur le Nord du pays ou encore en 1994 avec Gordon. Cela fait bien 5 frappes sur 22 épisodes chauds d’Enso des 64 dernières années soit moins de 23 % de chance d’être affecté par un système tropicale.

Rudolph Homère Victor

Météorologiste

AMS

Mr météo.info touts droits réservés mars 2014

Le froid historique sur l’Amérique du nord provoque le gèle des chutes du Niagara!u

Les températures globales ont baissé de .12 C par rapport au mois de février et une relocalisation du vortex polaire combinée à des eaux de surface assez chaude sur le nord-est du pacifique continue à plonger l’Amérique du Nord dans un hiver qui n’en finit pas.

Capture

Ainsi les Grands Lacs sont à 91 % gelées et les chutes du Niagara pour la seconde fois cet hiver bloquée par la glace et le gel.

90

 

Admirez la toute puissance de la nature sur ces images.

 

La brume se lève au-dessus des chutes du Niagara  gelés sous des températures a Largement au-dessous de zéro.

9 lac

4 lac

 

2 lac

3 lac

4 lac

5 lac

6 lac

7 lac

8 lac

9 lac

 

 

 

 

 

Rudolph Homère Victor

Météorologiste

AMS

Mr météo.info touts droits réservés février 2014