La Nasa a photographié «La main de Dieu»

La Nasa, qui sait très bien faire la promotion de ses découvertes, a annoncé avoir pris un cliché de « la main de Dieu ».S’il ressemble effectivement au cliché au rayon X d’une main humaine, le cliché pris récemment par le télescope spatial NuSTAR est en réalité l’image d’une étoile qui a explosé à plus de 17.000 années-lumière de la Terre.

Un plérion à cinq doigts

« Nous ne savons pas si la forme de la main est une illusion d’optique », explique Hongjun An de l’Université McGill de Montréal. L’image représente en effet l’étoile mourante qui en se transformant en supernova produit un plérion, à savoir un nuage de matières.

L’interaction entre les particules et les champs magnétiques de la supernova causent ces halos de lumières aux formes difficiles à prévoir, expliquent les responsables de NuSTAR.

La Nasa a en outre indiqué que l’étoile mourante réalisait sept tours sur elle-même par seconde pour mettre en valeur l’aspect exceptionnel du cliché réalisé.

 

 

Source

NASA

__________________________________________________________________________________________-

La foudre tue d’un coup une vingtaine de vaches.

Météo France avait déclenché l’alerte orage ce week-end sur l’île de la Réunion En raison d’un environnement humide et instable. En effet, les météorologues avaient prévenu que des précipitations potentiellement fortes tomberaient, parfois associées à une activité électrique. Et ils ne s’étaient pas trompés. Samedi, la foudre s’est abattue à plusieurs endroits de l’île, faisant même des victimes.

Un éleveur de la commune de Tampon située dans le sud de la Réunion a en effet retrouvé 24 de ses vaches laitières mortes foudroyées dans la prairie. « La maison a tremblé et quand on est allé voir les vaches, elles étaient allongées et mortes », a témoigné l’exploitant à la télévision. « Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais certaines vaches ont été projetées à plus d’une trentaine de mètres », a-t-il déclaré au Journal de l’île de la Réunion repris par l’AFP.

Un cas exceptionnel

Ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène se produit et il n’est pas rare que des animaux en particulier des vaches meurent foudroyés durant des orages. En juin 2013, dans l’Ille-et-Vilaine, huit vaches ont ainsi été trouvées mortes, non loin d’un arbre, près duquel elle s’était réfugiée lors d’un orage. Le chiffre était alors déjà paru impressionnant.

Habituellement, ce ne sont qu’une ou deux vaches qui sont frappées. Aussi, l’évènement survenu à la Réunion apparait encore plus exceptionnel. Jean-Paul Bègue, l’éleveur a confié qu’il n’avait « jamais vu de sa vie ». « C’est déjà arrivé que la foudre tue une ou deux vaches. Mais jamais autant d’un coup. C’est un cas exceptionnel !  Même en métropole il n’y a jamais eu rien de tel », a expliqué Jean-Bernard Gonthier, président de la Chambre d’agriculture de la Réunion.

Des vaches foudroyées par la « tension de pas »

Mais comme certains seraient tentés de l’imaginer, les vaches n’ont évidemment pas été foudroyées directement par un éclair, ce qui est très rare. Elles ont été victimes d’un phénomène appelé « tension de pas ». Lorsque la foudre frappe la terre, les charges électriques se propagent dans le sol dont le
potentiel électrique peut alors devenir important, en fonction de la nature du sol et de la distance avec l’impact.

Comme le sol s’oppose à la circulation du courant électrique (résistivité), des différences de potentiel vont apparaitre entre deux points proches. C’est ce qui arrive avec le bétail. Lorsque des vaches se trouvent sur le champ touché, leurs pattes vont constituer des points de contact entre lesquels va apparaitre une différence de potentiel. Ceci va alors provoquer l’apparition d’un courant qui va traverser l’animal.

Un phénomène qui lui est souvent fatal, le coeur se trouvant la plupart du temps sur le trajet du courant. Plus l’écart entre les pattes est important, plus le risque de foudroiement est élevé, car plus les deux points sont distants, plus la différence de potentiel augmente. C’est pourquoi les vaches sont plus vulnérables face au phénomène que les hommes par exemple.

Lorsque les animaux sont victimes de « tension de pas », il est parfois possible d’observer les points d’entrée et de sortie du courant sur leur peau. Dans le cas présent, la foudre aurait frappé un poteau électrique situé à proximité de la maison de l’éleveur, selon les informations relayées. Un responsable local de Météo-France, Jacques Ecormier cité par l’AFP a indiqué que « les vaches étaient regroupées. Elles étaient le point le plus haut », ce qui explique pourquoi elles ont été si massivement frappées.

Source

Gentside Découverte

____________________________________________________________________